Au Sichuan, toutes les cuisines ont un petit plat rempli de cette huile.  C’est apparemment la première chose que l’on apprend en cuisine.  Probablement parce que ce mélange d’huile et de piment se retrouve dans une quantité innombrable de plat sichuannais.  Vous pouvez trouver en épicerie une huile de piment qui sera beaucoup plus forte et moins parfumée que cette version maison.  Si vous optez pour la version commerciale, assurez-vous d’ajuster les quantités en conséquence.  Mais sérieusement, je vous conseille fortement de faire votre propre huile car si vous appréciez le moindrement les arômes du piment, vous deviendrez rapidement accroc à ce condiment.  Voici comment un couple de Chengdu nous a enseigné à faire cette huile pimentée.  Dans les épiceries asiatiques vous pourrez trouver des piments sichuannais entiers ou du piment coréen déjà moulu.  Le piment coréen est un peu moins fort, il est donc une bonne option pour les gens particulièrement sensibles à la capsaïcine.   Si vous avez un thermomètre de cuisine, il pourrait vous faciliter la tâche.

 

Ingrédients

 

  • 100g de piments sichuannais ou coréen séchés

  • 2 T d’huile de canola

  • 1 ct de graine de sésame

  • 1 morceau de gingembre non pelé

 

Préparation

 

1. Réduisez les piments en flocons.

 

2. Dans votre wok, faites chauffer l’huile jusqu’à 400F (200 C), l’huile devrait alors fumer abondamment.  Fermez le feu et laissez l’huile refroidir jusqu’à 275 (140 C).  (si vous n’avez pas de thermomètre, suivez les indications de l’étape 4)

 

3. Pendant que l’huile refroidit, versez les piments émiettés, les graines de sésame et le gingembre dans un plat à l’épreuve de la chaleur, le verre et le plastique sont idéalement à proscrire.

 

4. Lorsque l’huile atteint la température désirée, versez sur les piments.  Un pétillement devrait se faire entendre et un parfum riche et délicat devrait se libérer des piments.  Si vous n’avez pas de thermomètre, vous n’avez qu’à verser un peu d’huile sur les piments, si vous entendez le pétillement sans que les piments ne brûlent, la température est parfaite.  Si le piment brûle, attendez un peu plus, si il n’y a pas de pétillement, chauffer votre huile un peu plus.  Dans le pire des cas, vous pouvez remettre l’ensemble de l’huile et des piments dans le wok et chauffer délicatement jusqu’à ce que votre cuisine embaume de ces arômes uniques, faites toutefois attention à ce que les piments ne brûlent pas.

 

5. Lorsque l’huile a refroidit suffisamment pour être manipulée sans danger, transférer l’ensemble dans un pot hermétique que vous garderez à l’abri de la lumière et de la chaleur.  Certaines recettes n’utilisent que l’huile tandis que d’autres demandent également les sédiments qui reposent au fond.  À utiliser sans retenue.  C’est bon de même…

Pour éviter de réduire les piments en poudre suivez cette méthode.