Larp

Le Laos est probablement le pays le moins connu de l'Asie du Sud-Est, et il en est de même pour sa cuisine.  Pourtant, tous les amateurs de bouffe de la Thaïlande et du Vietnam raffoleraient des saveurs laotiennes.  Très influencée par ses voisins de la Chine, de la Thaïlande, du Vietnam et du Cambodge, la tradition culinaire laotienne n'en demeure pas moins unique et originale.  Dominée par le piment et les herbes aromatiques, la cuisine laotienne mise surtout sur la fraîcheur des ingrédients.  Une assiette de légumes crus accompagnent tous les repas, ainsi qu'une portion de riz "gluant".  Ce riz surtout cultivé dans les montagnes n'est pas gluant du tout, c'est en fait une mauvaise traduction.  Ses grains ont la particularité de coller les uns contre les autres, ce qui fait qu'on le mange avec les mains en formant une boule.  Ce type de riz est également présent dans le nord de la Thaïlande et dans certaines régions de Chine, mais il n'y a qu'au Laos où il constitue la denrée alimentaire de base.  

 

Également influencée par la cuisine française à l'époque de  la colonie d'Indochine, on peut retrouver dans les villes laotiennes des baguettes de pain et du café, dont les grains sont cultivés sur le plateau des Bolovens au sud du pays.  La grande particularité de la cuisine laotienne est l'abondance d'ingrédients locaux qui sont cueillis à même les jungles et rivières.  Évidemment, ces produits ne sont pas disponibles en dehors du Laos, mais il est quand même possible d'apprécier les saveurs laotiennes depuis votre foyer québécois.  Tout comme les habitants du Laos, sa cuisine est simple et conviviale ; et elle invite à partager son repas sans prétention un peu comme des tapas espagnols.  Elle est idéale pour étirer une soirée d’été en bonne compagnie.

Pour apprendre à faire cuire du riz gluant, consultez le dossier sur le riz dans Wokipédia!

Khao Soi Lao
Salade de papaye verte
Riz au lait de coco
SaladeMangueVerte.jpg