Les piments séchés sont souvent plus résistants qu'ils n'en ont l'air.  Si vous essayez de moudre vos piments séchés dans un mortier, vous allez rapidement réaliser qu'après les avoir grossièrement déchiquetés, vous êtes incapables de les réduire en plus petits morceaux sans les transformer en poudre.  Il en est de même pour le moulin à café qui pulse trop rapidement pour nous permettre de véritablement contrôler notre mouture.  Vous pouvez donc utiliser cette technique qui vous facilitera grandement la tâche pour faire l'huile de piment sichuanaise ou des condiments pour les plats laotiens et thaïs.

1- Cassez les piments en deux et égrenez les le plus possible.  Le plus vous enlèverez de graines, moins l’huile sera piquante, mais même si vous avez un palais à l’épreuve du feu, enlevez quand même le plus de graines possible car on ne veut pas masquer le parfum des piments.

 

2- Dans un wok, sautez les piments à sec sur un feu doux.  L’idée est de faire sécher les piments, ils doivent donc devenir craquant et un léger parfum piquant devrait s’en dégager.

 

3- À ce moment ajouter un peu d’huile (1-2 ct) et continuer à remuer jusqu’à ce que les piments prennent une teinte légèrement plus sombre et deviennent luisants.  Les chinois appellent cette couleur la couleur coquerelle !!!

 

4- Vous pouvez maintenant les moudre facilement dans un mortier.  Ne réduisez pas les piments en poudre, on veut seulement de petits morceaux de piments.

Comment moudre des piments séchés