Salade de Boeuf Thaïe

Une salade de bœuf thaïe rassemble les saveurs essentielles associées à la belle saison.  Le goût de grillade du barbecue, l’acidité du jus d’agrume, la fraîcheur des herbes et le croquant des légumes gorgés de soleil.  Les Thaïs appellent cette salade yam neua yang, car les cuisiniers thaïs identifient les salades selon leur méthode de préparation.   Donc, la « Yam » c’est la salade mélangée, en fait, c’est ce qui se rapproche le plus de notre conception de ce qu’est une salade.  Mais en Thaïlande, il y aussi la « Tam » qui veut dire écrasée, comme la salade de papaye verte, la « Lap » qui est un plat de viande hachée sautée avec une tonne d’herbes fraîches et finalement la « Phla » qui consiste en une salade où la protéine n’est pas complètement cuite, généreusement aromatisée avec de la citronnelle.  Donc, en Thaïlande, ce qu’on met dans la salade importe moins que la façon de l’apprêter.

 

Les salades de types Yam sont généralement arrosées d’une vinaigrette à base de jus de lime, de sauce poisson, de sucre de palme, d’ail et de piments.  Et pour cette recette, il vaut la peine d’investir un peu dans une sauce poisson de qualité.  Si vous ne connaissez que la marque « Squid » qui est de plus en plus facile à trouver, elle peut faire la job,  mais c’est un peu comme utiliser de l’huile végétale dans sa vinaigrette plutôt qu’une huile d’olive extra-vierge.  Si vous allez dans une épicerie asiatique, recherchez les marques Phu-Quoc, Red Boat ou Mam Viet Hai Yen X.O.  En fait, cherchez l’appellation Nuoc Mam Nhi.  Nuoc mam signifie sauce poisson et « nhi » indique qu’elle provient d’une première pression, donc de qualité supérieure.

 

Finalement, je suis bien conscient de détonner un peu avec cette recette mettant en vedette une pièce de viande bien saignante sur un blogue promouvant les options véganes sur la table.  Je suis absolument d’accord avec cette vision de l’alimentation, mais je crois aussi qu’on peut manger de la viande de façon responsable si l’on réduit grandement sa consommation et que l’on choisit une viande locale, biologique, élevée avec respect.  Évidemment, il faut payer le prix, mais il faut alors considérer ce repas comme un événement, un peu comme lorsque l’on ouvre une bonne bouteille que l’on partage et savoure.  Et libre à vous de partager votre repas avec plus de convives pour faire de la viande un accent plutôt que la pièce centrale.  Donc, festoyez allègrement pendant que les soirées sont encore chaudes, que le barbecue trône dans la cour et que les discussions s’étirent dans la nuit.  Et plutôt que de succomber à un vulgaire burger à votre prochain pool party, honorez votre faiblesse carnivore avec cette salade.

2 portions

 

Ingrédients

 

300-400g de contre-filet de bœuf, idéalement d’une épaisseur d’un pouce

 

Marinade

1 cs sauce soya claire

1 cs sauce poisson

1 cs jus de lime frais

1 gousse d’ail écrasée

 

 

4 T de laitue au choix, chiffonnée (Les laitues amères sont vraiment idéales dans cette recette comme du cresson, de la mâche ou de la roquette, vous pouvez donc mettre une tasse de cresson et trois tasses de laitues plus douces comme de la frisée ou des épinards.)

12 tomates cerises bien mûres, tranchées en deux

2 concombres libanais, tranchés en rondelles

4-5 radis, tranchés finement

4 oignons verts,  tranchés en fines rondelles

Piments oiseaux, en rondelles (au goût)

¼ T  menthe verte, hachée

¼ T Basilic thaï, haché

2 cs arachides grillées, hachées grossièrement

Poivre noir moulu, au goût

Fleur de sel, au goût

 

Vinaigrette

3 cs sauce poisson

4 cs jus de lime frais

1 piment oiseau

1 gousse d’ail ou 1 ct fleur d’ail fermentée (plus digeste)

1 ct sucre de palme râpé (ou cassonade)

Préparation

Mélanger les ingrédients de la marinade et y déposer le bœuf.  Laisser reposer 30-45 minutes, 1h au maximum à température ambiante.  Pour obtenir une belle cuisson, la viande ne doit pas être froide au moment de la mettre sur le gril.

 

Pendant ce temps, couper tous les légumes.  Réserver.

 

Préchauffer le barbecue au maximum.  Huiler légèrement le bœuf, ainsi que la grille du barbecue.  Y déposer la pièce de viande et cuire  3 min 30s d’un côté, puis retourner et cuire 2 min 30s supplémentaires, pour une cuisson saignante (grandement recommandée), ajouter 1 min de chaque côté pour une cuisson médium.  Pour s’assurer de la cuisson, avec votre index toucher la partie charnue sous votre pouce de votre autre main.  La viande devrait avoir une texture semblable.  Et sachez qu’il est toujours plus facile de remettre une pièce trop saignante sur le barbecue que de manger une semelle de botte.

 

Lorsque la bonne cuisson est atteinte, retirer du feu.  Laisser reposer, idéalement sur une grille au-dessus d’une assiette, pendant 5-10 minutes.

 

Pendant ce temps, préparer la vinaigrette.  Dans un mortier, déposer le piment et la gousse d’ail (si vous n’utilisez pas la fleur d’ail).  Bien écraser les aromates.  Transférer dans un bol et ajouter les autres ingrédients.  Bien mélangerAjuster les assaisonnements à votre goût.

 

Dresser une grande assiette avec les légumes et les laitues (sauf les piments).  Vous pouvez être créatif ou brouillon, ce sera aussi bon.

 

Saupoudrez une pincée de fleur de sel et du poivre moulu sur le bœuf.  Puis, couper le bœuf en fine lanière contre le grain.

 

Déposer les lanières sur la salade, parsemer d’herbes fraîches, puis arroser avec la vinaigrette.  Finalement, garnir des arachides et des piments oiseaux.

 

Pour en faire un vrai repas thaï, servir avec du riz collant et invitez vos convives à tremper le riz dans la vinaigrette qui reste au fond de l’assiette.  Pas de gaspillage !

Pour obtenir une belle texture de la viande, il est essentiel de la trancher dans le sens inverse des fibres de la viande, c’est ce qu’on appelle trancher contre le grain.  Vous n’avez qu’à étirer la pièce de viande après sa cuisson et vous verrez les fibres s’écarter.  Placer votre couteau perpendiculairement aux lignes créées par les fibres et trancher la viande.